Mr Bad Guy

Mr Bad Guy

Le premier album solo de Freddie Mercury, “Mr Bad Guy” est édité en Europe le 29 avril 1985.

L’album est sorti en LP 33 tours (ref UK : CBS 86312), cassette (ref UK : 40-86312, CBS 40-86312) et CD (ref UK : CDCBS 86312, CK 40071).

L’album devait dans un premier temps s’appeler ”Made In Heaven”, mais Freddie va changer d’avis quelques semaines avant la parution de ce dernier pour l’appeler ”Mr Bad Guy”. Le nom ”Made In Heaven” sera reprit pour le dernier album de Queen (sorti après le décès du chanteur, en 1995).

Jim Beach, manager de Queen, a négocié avec CBS pour la réalisation de l’album solo de Freddie. CBS avait fait à l’époque de gros bénéfices avec les succès de l’album ”Thriller” de Michael Jackson. Ils ont donc pu faire une grosse avance à Freddie pour pouvoir réaliser son album (plus que ce qui était accordé à Queen à l’époque!)

Malgré ce gros investissement, l’album ne rencontrera pas le succès attendu, à part au Royaume-Uni, où l’album se classera n°6 des ventes.

Freddie et Reinhold Mack (qui a travaillé sur les albums ”Flash Gordon”, ”The Game”, et ”Hot Space”) ont commencé l’enregistrement de l’album début 1983 (après la tournée Hot Space) aux Studios Musicland à Munich. Mais la finalisation de l’album va prendre presque 2 ans, du fait que Freddie a voulu prendre son temps à peaufiner son premier album solo, et qu’il a dû s’interrompre plusieurs fois pour travailler sur des projets avec Queen (dont l’album ”The Works” qui sortira en février 1984).

Toutes les chansons ont été composées par Freddie Mercury, et il a prit part à toutes les étapes de l’enregistrement de l’album.

Les Titres:

Face A :

Face B :

  • Mr. Bad Guy (4:09)
  • Man Made Paradise (4:08)
  • There Must Be More To Life Than This (3:00)
  • Living on My Own (3:23)
  • My Love Is Dangerous (3:42)
  • Love Me Like There’s No Tomorrow (3:46)

Titres bonus (uniquement sur certaines éditions CD, UK, France…)

Les Singles:

Quatre titres seront édités en single :

  • Living On My Own
    Sorti le
    2 Septembre 1985
Crédits

L’album est produit par Reinhold Mack et Freddie Mercury.

  • Freddie Mercury – Chants, piano, synthétiseur.
  • Fred Mandel – synthétiseur, piano additionel, guitare  rhythmique
  • Paul Vincent – guitare
  • Stephan Wissnet – guitare basse
  • Curt Cress – batterie
  • Jo Burt – guitare basse (sur la chanson “Man Made Paradise”)

Ce premier album solo permet à Freddie d’explorer des styles de musique qu’il ne pouvait pas faire avec Queen. Il va contenir à la fois des chansons festives, très optimistes comme ”I Was Born To Love You” ou encore ”Let’s Turn It On”, mais également des chansons plus poignantes, comme ”Love Me Like There’s No Tomorrow” et ”There Must Be More To Life Than This”.

On y retrouve les thèmes récurrents dont Freddie à l’habitude de parler dans ses chansons: la poursuite du bonheur et de l’amour, mais également la peur d’être rejeté ou trahit par l’autre.

Il y a aussi des dualités entre certaines chansons :
-> Le Paradis (le bien) (avec les chansons ”Made In Heaven” et ”Man Made Paradise”) et l’Enfer (le mal) (comme dans la chanson ”Mr Bad Guy”).
-> Celles parlant d’un amoureux dévoué (dans les chansons ”I Was Born To Love You” et ”Your Kind Of Lover”) contre celles parlant d’un mauvais partenaire (comme dans ”My Love Is Dangerous”).

Freddie a décrit son album ainsi :
”J’ai mis mon cœur et mon âme dans cet album. Il a quelques ballades très émouvantes – des choses en rapport avec de la tristesse et de la douleur, mais en même temps elles sont frivoles et ironiques, parce que c’est ma nature. Je voulais faire un album solo depuis longtemps et le reste du groupe m’a encouragé à le faire. Je voulais reprendre certaines choses comme des rythmes reggae et j’ai fais différentes choses avec un orchestre symphonique. Il a un son très riche et il a une orientation très rythmique. Je pense que c’est un album très naturel, et j’espère que les gens aimeront ma voix.” (source : freddiemercury.com)

Freddie dédie son album à ses chats :
”A mon chat Jerry – et aussi Tom, Oscar, et Tiffany et à tous les amoureux des chats à travers de l’univers – Allez au diable les autres!”

Titres détaillés
  • Let’s Turn It On
    Chanson Disco, Rock, marquée par un effet ”rewind” au milieu et d’un solo de guitare, le tout rythmé par une boite à rythme et des sons électroniques.
    Sur ce son entraînant, Freddie invite les gens à aller de l’avant, à laisser tomber les choses négatives et à danser.
    Autres versions : Let’s Turn It On (Extended Version) (5:07) (en bonus sur certaines éditions de l’album)

Version originale de l’album ”Mr Bad Guy” (1985)

Let’s Turn It On – © Freddie Mercury Solo SOLAR Music Rights Management, EMI Music Publishing

Extended Version (5:07)

Let’s Turn It On (Extended Version) – YT: David R. Fuller – UMG, SOLAR Music Rights Management, LatinAutor, CMRRA, BMI – Broadcast Music Inc., EMI Music Publishing, LatinAutor – SonyATV, UNIAO BRASILEIRA DE EDITORAS DE MUSICA – UBEM

  • Made in Heaven
    La chanson débute par le piano martelant les premières notes, soutenu par une boîte à rythme, avant de laisser place au son du synthétiseur. Ces notes reviennent régulièrement ponctuées le morceau. Freddie y fait plusieurs envolées dans les aigus pour atteindre le fameux ”paradis” dont il parle dans les paroles.
    La chanson sera le 2ème single extrait de l’album (sorti le 1er juillet 1985). La vidéo pour le promouvoir a été réalisée par David Mallet.

Made In Heaven © Freddie Mercury Solo – CBS, UMG, Believe Music, LatinAutor, UBEM, EMI Music Publishing, LatinAutor – SonyATV, BMI – Broadcast Music Inc., SOLAR Music Rights Management, CMRRA

  • I Was Born To Love You
    La chanson débute par Freddie chantant les paroles en écho et a capella. La musique est construite de nouveau à l’aide de boîtes à rythme et de synthétiseurs, mais là encore, le piano est présent. La chanson est une véritable déclaration d’amour, dans laquelle Freddie fait tout pour convaincre l’être aimé de la sincérité de ses sentiments.
    Autres versions : I Was Born To Love You (Extended Version) (7:03) (en bonus sur certaines éditions de l’album)
    La chanson sera le 1er single extrait de l’album (sorti le 9 avril 1985). La vidéo pour le promouvoir a été réalisée par David Mallet.

Version originale de l’album ”Mr Bad Guy” (1985)

I Was Born To Love You  © Freddie Mercury Solo – CBS, UMG, Believe Music, LatinAutor, UBEM, EMI Music Publishing, LatinAutor – SonyATV, BMI – Broadcast Music Inc., SOLAR Music Rights Management, CMRRA

Extended Version (7:03)

I Was Born To Love You (Extended Version)  – YT: David R. Fuller – UMG; LatinAutor – SonyATV, BMI – Broadcast Music Inc., LatinAutor, CMRRA, SOLAR Music Rights Management, EMI Music Publishing, UNIAO BRASILEIRA DE EDITORAS DE MUSICA – UBEM

  • Foolin’ Around
    Comme la plupart des chansons de cet album, les synthétiseurs sont très présents. Seules quelques notes de guitare sont jouées vers la fin du morceau.
    La chanson avait déjà été utilisée dans la bande originale du film ”Teachers” (”Ras les profs !” en français, film sorti en octobre 1984).

Foolin’ Around  © Freddie Mercury Solo – Universal Music Group

  • Your Kind Of Lover
    De nouveau, c’est une chanson parlant d’amour. L’introduction de la chanson est un piano/voix, assez triste, parlant d’une rupture amoureuse. Puis la boîte à rythme et les synthétiseurs arrivent pour faire basculer la chanson dans quelque chose de plus entraînant, laissant place à des paroles de reconquêtes (”Nous pouvons faire que ça fonctionne” / ”Je serais ton genre d’amoureux”)

Your Kind Of Lover  © Freddie Mercury Solo – EMI Music Publishing, SOLAR Music Rights Management

  • Mr. Bad Guy
    Cette fois, c’est un orchestre harmonique qui a été utilisé, accompagné par de la guitare électrique. Les synthétiseurs sont très peu présents.
    Freddie fait part ici de son côté Dr Jekyll et Mr Hyde, en s’amusant sur son côté mauvais garçon, pouvant avoir une mauvaise influence.
    Le titre de la chanson sera utilisé comme titre de l’album.

Mr Bad Guy  © Freddie Mercury Solo – BMI – Broadcast Music Inc., SOLAR Music Rights Management, EMI Music Publishing

  • Man Made Paradise
    Cette chanson a été initialement écrite pour Queen pour l’album ”Hot Space”, puis reproposée pour l’album ”The Works”, mais elle n’avait pas fait l’unanimité au sein du groupe. Freddie la reprend donc pour son album solo.
    C’est une chanson sur le rejet de l’autre, mais la musicalité de la chanson très enjouée contrebalance le thème triste de la chanson.
    L’instrumental est assez équilibré entre les instruments synthétiques (synthétiseurs) et les instruments organiques (guitare, piano). Vers la fin du morceau, tous les instruments s’arrêtent (sauf le piano) pour laisser place à une envolée lyrique de Freddie accompagnée de chœurs (fait avec sa voix démultipliée, comme on a l’habitude d’entendre dans certains morceaux de Queen).

Man Made Paradise  © Freddie Mercury Solo – Universal Music Group

  • There Must Be More To Life Than This
    Cette chanson été initialement prévue pour clôturer l’album de Queen ”The Works”, mais elle fut remplacée à la place par le titre ”Is This The World We Created ?”
    Michael Jackson l’a ensuite écoutée, un projet de duo avec Freddie avait débuté mais il n’a jusqu’alors jamais vu le jour. Il faudra attendre la sortie de la compilation ”Queen Forever” pour pouvoir entendre ce duo.
    Cette ballade est un message d’espoir pour les gens qui se sentent démunis face à leurs problèmes. C’est également un message de paix.
    La chanson débute de manière très épurée, au piano/voix, puis les synthétiseurs et les autres instruments arrivent.

There Must Be More To Life Than This  © Freddie Mercury Solo – Universal Music Group

  • Living on My Own
    Le morceau est composé par des synthétiseurs et de boîte à rythme, ponctué par quelques accords de guitare, et de piano. Le piano va surtout être présent lors de la partie où Freddie fait du scat.
    Les paroles parlent de solitude, causée par le style de vie de “rock star” du chanteur, allant d’hôtels en hôtels lors des tournées. Toutefois, cela ne l’empêche pas pour autant de s’amuser.
    Les images utilisées pour la vidéo promotionnelles du titre (la fête à l’occasion des 39 ans de Freddie à Munich) en témoignent. Elle a été réalisée par Rudi Dolezal et Hannes Rossacher.
    La chanson sera le 3ème single extrait de l’album (sorti le 2 Septembre 1985).
    Le titre va surtout connaître un succès lors de la parution posthume en single de la version remixée par Julian Raymond (sorti le 19 juillet 1993), et qui est parut précédemment dans la compilation ”The Freddie Mercury Album” (sorti le 16 novembre 1992).
    Autres versions
     : Living On My Own (Extended Version) (6:39) (en bonus sur certaines éditions de l’album).

Version originale de l’album ”Mr Bad Guy” (1985)

Living On My Own © Freddie Mercury Solo – CBS, UMG, Believe Music, LatinAutor, UBEM, EMI Music Publishing, LatinAutor – SonyATV, BMI – Broadcast Music Inc., SOLAR Music Rights Management, CMRRA

Extended Version (6:39)

Living On My Own (Extended Version) YT: Nelos Raftopoulos

  • My Love Is Dangerous
    Titre très rock, où la guitare électrique et la batterie sont très présente, et les synthétiseurs quasi absents.
    Le chanteur a déclaré à propos de ce titre : ”Cette chanson est quelque chose que je ressent parfois (…) je ne pense pas être un bon partenaire pour quiconque. Je pense que mon amour est dangereux, mais qui aimerait que leur amour soit sûr ? Vous imaginez écrire une chanson ”Mon amour est sûr” ? Ca ne se vendrait jamais !” (interview donnée au Sun en juillet 1985)”

My Love Is Dangerous © Freddie Mercury Solo – EMI Music Publishing, SOLAR Music Rights Management

  • Love Me Like There’s No Tomorrow
    Le titre de la chanson est un clin d’oeil à Barbara Valentin qui a joué dans un film intitulé ”The Festival Girls”, sorti en 1961 et réalisé par Leigh Jason (”Küß mich, als gäb’s kein morgen” en allemand qui signifie ”Kiss Me Like There’s No Tomorrow” en anglais).
    Cette ballade est une des rares chansons à ne pas avoir de synthétiseurs, le piano y est prédominant. Elle parle d’un couple qui est en train de se séparer.
    La chanson sera le 4ème et dernier single extrait de l’album (sorti le 18 novembre 1985).
    A l’occasion du Freddie For A Day du 5 septembre 2019, une vidéo animée est sortie pour illustrer la chanson. Elle a été réalisée par Esteban Bravo et Beth David.

Love Me Like There’s No Tomorrow © Freddie Mercury Solo – UMG, SOLAR Music Rights Management, UNIAO BRASILEIRA DE EDITORAS DE MUSICA – UBEM, EMI Music Publishing, LatinAutor, CMRRA, LatinAutor – SonyATV, BMI – Broadcast Music Inc.

© QFFC 2019-2020 – Toute reproduction, partielle ou totale, de cet article est interdite.