Ballet For Life

Le Presbytère n'a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat...

Ce spectacle est magnifique, magique, émouvant, clairement écrit contre le sida, le ballet créé en 1996 par Maurice Béjart est dédié à Jorge Donn, danseur mythique de la compagnie Béjart, et à Freddie Mercury. Tous les deux sont décédés à l’age de 45 ans, sans oublier Mozart, mort à 35 ans.

Le titre du ballet “Le Presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat” est emprunté au “Mystère de la chambre jaune” de Gaston Leroux, le fameux code secret de Rouletabille. Dans ce ballet Béjart nous montre son côté humaniste.

Le spectacle est construit comme une succession de vidéos clips pour les chansons de Queen. L’idée vient à Béjart sur les bords du lac Léman, ce même lac que l’on retrouve sur la pochette de l’album Made in Heaven. C’est avec cette image de la silhouette de Freddie devant le lac que Béjart se mit à réécouter l’œuvre de Queen et à imaginer son futur ballet. Le Mountain Studio de Montreux qui a vu naître bon nombre de titres de Queen se trouve non loin du Béjart Ballet Lausanne.

L’émotion intervient dès les premières secondes, au début l’immobilité, les danseurs sont allongés, recouverts de draps blancs, des draps linceuls…puis It’s a Beautiful Day, Time et Let Me Live lancent ce ballet. Le sida est très présent au cours du spectacle, Béjart aborde sa question frontalement, en images et en danses : Douleur, souffrance et isolement. «Vous nous avez dit faites l’amour pas la guerre. Pourquoi l’amour nous fait-il la guerre?»

Le ballet est loin d’être mortifère, l’humeur y est présent, la musique de Queen est merveilleusement utilisée et se marrie très bien avec les quatre extraits de Mozart. Les costumes colorés et cuirs de Gianni Versace apporte une touche de lumière bien venue (Gianni Versace est assassiné six mois après la première du Ballet)

A l’avant dernier tableau on retrouve au son de I Want To Break Free la projection sur écran le solo de Jorge Donn dans Nijinski, clown de dieu (1971). Le ballet prend fin avec The Show Must Go On quand les danseurs s’allongent et se couvrent de leur drap blanc.

Un ballet sur la jeunesse, la vie, la mort, l’amour et l’espoir, aujourd’hui plus de 20 ans après sa création, le spectacle sous la direction de Gil Roman émeut toujours le public.

Voici la liste des titres qui accompagnent le ballet :

  • It’s A Beautiful Day
  • Time
  • Let Me Live
  • “Freddie”
  • Brighton Rock
  • Heaven For Everyone
  • I Was Born To Love You
  • Mozart / Cosi Fan Tutte
  • It’s A Kind Of Magic
  • Mozart / Thamos Ouverture
  • Get Down Make Love
  • Mozart / Concerto 21
  • Seaside Rendez-Vous
  • You Take My Breath Away
  • Mozart / Musique Maçonnique
  • Radio Ga Ga
  • A Winter’s Tale
  • Millionnaire Waltz
  • Love Of my Life
  • Brighton Rock
  • I Want To Break Free
  • The Show Must Go On

Des extraits de The Great Pretender, The Prophet’s Song et de Bohemian Rhapsody (Wembley 86) sont également présent dans le ballet.

 

A l’occasion de la première en France du Ballet au Théâtre de Chaillot à Paris, le 17 janvier 1997, Brian May, Roger Taylor et John Deacon se retrouvent ensemble pour la dernière fois sur scène, avec Elton John au chant ils jouent “The Show must go on” au final du ballet.

Queen & Elton John – The Show Must Go On (Live, 1997) extrait du ‘Greatest Flix III’ Queen Official 

© EMI Music Publishing, Believe Music, UMG, PEDL, CMRRA, SOLAR Music Rights Management, Abramus Digital, UBEM

Trailer de Arantxa Aguirre / Béjart Ballet Lausanne

© Musique : Believe Music, UMG,BMG Rights Management, ASCAP, ARESA, Abramus Digital, UMPI, CMRRA

Le Ballet a été édité en VHS sous le titre “Ballet For Life”, il s’agit d’une version éditée du ballet.

Chorégraphie : Maurice Béjart (Maurice-Jean Berger,  danseur et chorégraphe, né à Marseille le et mort à Lausanne le
Musique : Queen, Wolfgang Amadeus Mozart
Création costumes : Gianni Versace
Création lumière : Clément Cayrol
Réalisation lumière : Dominique Roman
Montage vidéo : Germaine Cohen
Première : Salle Métropole, Lausanne, 15 décembre 1996
Rôles à la création : Gil Roman, Gregor Metzger, Christine Blanc, Koen Onzia, Juichi Kobayashi
 
Le Ballet a repris en 2008.
Toutes les informations sur le site du Béjart Ballet Lausanne : ICI
 

Un documentaire de 60 minutes réalisé par Lynne Wake a été présenté au “Freddie Mercury Birthday Party” à Montreux le 8 septembre 2018.

Le trailer : Queen + Béjart – Ballet for Life Documentary premiered in Montreux  Trailer © Queen Official