Diableries: Aventures stéréoscopiques en enfer

Diableries: Aventures stéréoscopiques en enfer

Le livre « Diableries: Stereoscopic Adventures in Hell » est édité le 10 octobre 2013 en anglais. L’édition française « Diableries : Aventures stéréoscopiques en enfer » paraitra un an plus tard, le 30 octobre 2014.

Les auteurs de cet ouvrage sont Brian May, Denis Pellerin (historien français passionné de la photographie en relief), et Paula Richardson Fleming (historienne de la photographie américaine). L’adaptation des textes en français a été faite par Julie Houis.

Brian May est un passionné et collectionneur de photographies stéréoscopiques (sorte de photographies en 3D). Il en a acquises pendant de nombreuses années notamment certaines, françaises, appartenant à une série que l’on appelle “Les Diableries”.

Dans une vidéo de présentation du livre, Brian May explique ce que sont ces “Diableries” ainsi que le procédé utilisé pour retranscrire la 3D des photographies stéréoscopiques (YT: LondonStereoCompany)

“Bonjour tout le monde. Bonjour aux beaux et magnifiques représentants américains. C’est Brian et je voulais juste vous parler un petit peu de ce que ce livre signifie pour moi et notre équipe.
C’est le livre “Diableries”. C’est un peu dur à prononcer mais vous pouvez l’appeler le livre des petits diables si vous préférez. Mais “Diableries” c’est ce que c’est, et c’est ce que c’était dans les années 1860 en France.
Ces choses n’ont jamais, jamais été vues durant ce siècle, sauf par la moitié d’une douzaine de personnes qui ont été, comme nous, obnubilées par cela. C’est un travail d’amour par trois personnes: un français, un anglais (c’est moi), et une américaine. C’est un livre de grands spécialistes mais aussi un livre de grandes joies, je pense.
Ces petits diables, squelettes, et nombreux démons et fantômes font des sortes de ruses. Certains d’entre eux sont assez sérieux, certains d’entre eux sont très drôles, et certains d’entre eux sont une illustration importante de ce qui se passait au niveau politique et idéologique en France à cette époque. Ce n’est pas très différent de ce qui se passe actuellement. Ces gens étaient capables de mettre toutes sortes de messages sur ce qu’ils ressentaient à propos de la royauté et de leurs politiciens, dans leur travail. Et c’est ce que nous avons découvert. Donc, c’est très similaire à ce qu’il se passe aujourd’hui si vous voulez caricaturer les gens qui dirigent le pays.
Voici ce que vous avez à l’intérieur. Vous avez un livre… et comme je l’ai dit tout est un travail d’amour. C’est un petit messager à la trompette. C’est le démon principal si vous voulez. Mais ce qu’il débute dans le livre, c’est la série complète de “Diableries”. Les “Diableries” sont évidemment en photos stéréoscopiques. Ce sont des photos stéréoscopiques de dioramas miniatures extraordinaires. Chacune d’entre elles racontent une histoire extraordinaire.
Nous avons reproduit chacune d’entre elles dans le livre, et personne n’a jamais vu toutes ces photos. Nous les avons reproduite agrandit ici, mais voici la reproduction en taille réelle de la carte. C’est bien plus qu’une photo. C’est une photo stéréophonique. C’est une photo en 3D. Et pour la voir dans toute sa splendeur, nous avons dû inventer notre propre machine. Et c’est quelque chose qui vous montrera des merveilles comparables à Avatar. Mais d’une manière légèrement différente, d’une manière victorienne. C’est mon stéréoscope OWL, le stéréoscope OWL. Vous l’assemblez comme ceci et j’espère que vous allez l’apprécier. C’est un livre vraiment comme aucun autre. Une fois que vous l’avez entre vos mains, tout ce qu’il y a dans ce livre n’est plus en 2D mais en 3D. Donc, vous utilisez le stéréoscope pour voir les images qui sont ici… Laissez-moi vous montrer… Malheureusement, je ne peux pas vous le montrer en 3D mais je peux vous montrer en 2D ce que je fais. Vous mettez le stéréoscope ici, vous regardez là, et vous pouvez mettre au point le stéréoscope également avec les pouces comme ceci, en l’avançant et en le reculant jusqu’à ce que vous ayez une image parfaite. Et ça fera basculer votre vie dans une 3D incroyable.
Nous avons deux illustrations pour chaque carte. Une avec un éclairage normal de la carte, tandis qu’une autre est éclairée par l’arrière. Toutes les couleurs ressortent et les yeux semblent jaillir dans un rouge curieusement inquiétant.
Si tout cela est un bazar pour vous, je ne vous en veux pas, car c’est quelque chose de très nouveau et différent. Mais une fois que vous vous y immerger, que vous le ressentez, que vous le regardez, et que vous l’avez dans les mains, vous y verrez sa magie.
Je pense sérieusement que c’est quelque chose pour lequel je me suis impliqué pendant plus de 35 ans. Le livre lui-même a prit 7 ans à être assemblé. C’est unique. Il n’y en aura pas d’autre comme celui-là.
C’est un livre de diableries des années 1860 qui est très pertinent pour nous au 21ème siècle.
J’espère que vous apprécierez de le regarder, de l’acheter, de le partager, et nous vous remercions pour votre soutient. Dieu vous bénisse.”

Le livre contient 280 pages, format 32 x 24,6 cm avec un stéréoscope OWL fourni en complément pour voir les photographies en 3D.

Une réédition est prévue pour le 31 octobre 2019 avec deux “Diableries” inédites.
Plus d’infos sur Queen Official Site et le Site officiel du livre.

L’édition anglaise “Diableries : Stereoscopic Adventure in Hell” est de London Stereoscopic Company, (référence ISBN 0957424604). L’éditeur français sont Les Editions de la Martinière (référence ISBN 9782732465418).