Holy Man

Holy Man

Le 13 Avril 2019 sort en version vinyle 45 tours, le single “Holy Man” spécialement pour le Record Store Day en Angleterre, évènement organisé à l’origine par les disquaires indépendants américains afin d’inciter les amoureux de la musique et des vinyles à se rendre dans leur magasins plutôt que de télécharger (pour la France, ce sera le Disquaire Day dès 2011).

On peut y entendre Brian May à la guitare et aux chœurs et Roger Taylor aux percussions et aux chœurs, accompagnant Taylor Hawkins, le batteur/chanteur des “Foo-Fighters” qui pose sa voix sur ce titre.

L’histoire de ce titre remonte aux années 70, quand Dennis Wilson, le batteur du groupe fondé avec ses frères et cousin, “The Beach Boys”, planche sur un projet d’album solo qui sortira en 1977 sous le nom de “Pacific Ocean Blue”. Le titre n’apparait pas à l’époque sur le disque, Dennis Wilson ayant effectivement enregistré la partie instrumentale mais effacé les enregistrements vocaux, pas satisfait du résultat, il restera donc inachevé pendant de longues années. Dennis Wilson décèdera tragiquement le 28 Décembre 1983.

Les bandes instrumentales originales de cette ballade sont retrouvées et lors de la réédition pour les 30 ans de l’album en 2008, Taylor Hawkins, grand admirateur de Dennis Wilson, qui est aussi un talentueux chanteur, est sollicité notamment par le parolier originel, Gregg Jakobson, pour apposer sa voix sur les paroles écrites et affinées par Gregg. En effet, le timbre de voix et le débit de Taylor Hawkins sont très similaires à celui de Dennis Wilson.

Il se trouve qu’à l’époque de l’enregistrement de cette nouvelle version, Taylor Hawkins, également grand fan de Queen, pense que Brian et Roger pourraient aussi apporter leur contribution. Il lui arrive d’ailleurs régulièrement lors des concerts des “Foo Fighters”, de passer au chant le temps de reprendre le titre “Under Pressure” sur scène. Taylor envoie donc les pistes à Brian qui très inspiré par le titre décrira leur collaboration:
“Sensation spirituelle merveilleuse, toute la piste m’a parlé comme un poème et semblait être imprégnée de l’esprit de cet homme mystérieux (…) Je voulais faire ma part pour le réaliser pleinement. Roger a adoré aussi, a ajouté sa voix aux harmonies et a fait quelques belles percussions de sorte que le tout a maintenant une subtile connotation Queen”.

Foo Fighters – Under Pressure (Live At New Orleans Voodoo Fest 2017) – YT: SergeyRocks

Mais, malheureusement, les producteurs de la réédition de l’album de Dennis Wilson, n’ont pas attendu cette version avec nos deux compères pour la sortie finale et ont décidé de garder celle chantée par Taylor Hawkins qui apparaîtra sur la version Deluxe en 2008.

Il faudra donc attendre 2019 pour découvrir cette nouvelle version où l’on retrouve effectivement une Red Spécial (LA guitare de Brian) bien présente en milieu et fin de morceau, des percussions elles aussi plus approfondies, et l’on pourra aussi reconnaître les harmonies de voix de Brian et Roger sur les chœurs.

Holy Man © DennisWilsonVEVO – SME, CMRRA, BMI – Broadcast Music Inc., EMI Music Publishing, Warner Chappell, ARESA

En face B, on retrouve la version instrumentale originale enregistrée par Dennis Wilson.

La pochette du 45 tours vient également d’une idée de Brian May, laissant découvrir la silhouette d’un homme (Dennis ?) dans un décor d’étoiles et de galaxies (univers de Brian qui est d’ailleurs diplômé en astrophysique) où un halo se dessine au-dessus de la silhouette de l’homme (Holy Man, l’homme saint en français ?).

Crédits:

(ref EU: 19075935927)

FACE A :
Holy Man – (5 :18) (Dennis Wilson, Gregg Jakobson Taylor Hawkins, Brian May)

Sur la base de la version instrumentale de Dennis Wilson :

  • Taylor Hawkins: chant
  • Brian May: guitare, chœurs et arrangements vocaux
  • Roger Taylor: percussions et chœurs
  • Mixage: Justin Shirley-Smith
  • Produit par Dennis Wilson, John Hanton, Gregg Jakobson
  • Design pochette : Brian May

FACE B :
Holy Man (version instrumentale) – (4 :24) (Dennis Wilson , Gregg Jakobson)

Holy Man (instrumental) © Dennis Wilson – Caribou Records

© QFFC 2020-2021 – Toute reproduction, partielle ou totale, de cet article est interdite.