News Of The World, Green & Picture Disc

News Of The World, Green & Picture Disc

Article de Olivier Ruth publié le 7 juillet 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub.

Peut-on profiter d’un disque vinyl avec les yeux et les oreilles en même temps, avec un plaisir entier, ou faut-il faire un choix ? Un disque de couleur ou un picture disc sont un ravissement pour les yeux, mais menacent-ils la qualité d’écoute ?
Tout d’abord, le disque de couleur. Sortir un disque vinyl, c’est bien. Le distinguer des autres et lui donner une vraie personnalité, c’est encore mieux ! Le vinyl vert de News Of The World, sorti en France en 1977, en est un bon exemple. Toutefois, bon nombre d’audiophiles se sont insurgés contre ces vinyls de couleur. En effet, ils lui reprochent deux choses : tout d’abord, d’être une méthode trouvée par les compagnies de disques pour facturer plus cher un objet déjà existant, mais aussi (et surtout) une qualité de son dégradée. Il faut savoir que les vinyls sont fabriqués à partir de PVC, initialement incolore. On y ajoute différents additifs, puis souvent du carbone noir pour un vinyl noir, qui renforce le mélange de PVC. Pour toute autre couleur, des teintures sont ajoutées à la place du carbone noir, qui n’offrent pas le même renforcement. Plus le disque est transparent, et moins il est possible d’utiliser les additifs sans risquer d’altérer la transparence, et plus les risques d’altération du son sont importants. Toutefois, la différence resterait infime, et les procédés modernes ont également fortement évolué, réduisant cette détérioration sonore.
Le problème des picture discs est encore plus épineux. Cette superbe édition célébrant les 40 ans de l’album News Of The World, sortie en 2017 et limitée à 1977 copies, pourrait cacher certains vices ? Cela tient dans la méthode de production des picture discs. Ils sont en effet généralement produits par juxtaposition de trois couches. Une première couche claire, sans musique. Une seconde couche contenant l’image. Et enfin une troisième couche, une feuille de plastique transparente, contenant les sillons et la musique elle-même. Cette matière fine est malléable n’offre pas la même longévité que les disques vinyls classiques. Le son est donc amené à se détériorer avec le temps.
Plaisir des yeux ou des oreilles, il faut donc choisir. Néanmoins si ces produits ne satisfont pas pleinement les audiophiles, les collectionneurs sont toujours ravis d’ajouter ces jolies pièces sur les étagères !

Can we enjoy a vinyl record with the eyes and with the ears at the same time, with maximum pleasure, or do we have to make a choice ? A colored disc or a picture disc are diamonds to the eyes, but do they threaten the quality of the sound ?
First, the colored disc. Releasing a vinyl record, that’s great. Distinguishing this record from the others and giving it a real personnality, that’s even better ! The example of the green News Of The World vinyl, released in France in 1977, is a good example. However, several audiophiles criticized the colored vinyls. Indeed, they had two main complaints. The first reproach is that they saw this as a method found by the record companies to sell at a higher price a product that already existed, and the second (and most important one) was that the sound quality was downgraded. All the vinyl records are manufactured from PVC, that is transparent initially. Some additives are used, and often some black carbon for a black vinyl, which has for effet to strengthen the PVC mix. For any other color, dyes are used instead of the black carbon, that don’t bring the same strengthening effect. The more transparent a colored vinyl is, the less it is possible to use additives without risking to alter the transparency, and the more chances the sound could be deteriorated. However, the difference would be very slim, and the modern methods have greatly evolved, limiting the effects on the sound.
The problem of the picture discs is even greater. This superb edition of the 40th anniversary of News Of The Word, released in 2017 and limited to 1977 copies, could have some defaults ? This is all due to the way the picture discs are produced. They are generally manufactured by compiling three layers. A first clear layer, without music. A second layer, with the picture. And a third layer, a transparent plastic sheet, with the grooves and the music itself. This thin and flexable material does not have the same longevity than the traditional vinyl records. The sound should therefore deteriorate as time goes by.
Pleasure for the eyes or the ears, a choice must be made. However, if these products does not bring full satisfaction to the audiophiles, collectors are still more than pleased to add these beautiful pieces on their shelves!

© Article d’Olivier Ruth, publié le 7 juillet 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub

© Article by Olivier Ruth published on july 7th on the Facebook group Queen France Fanclub

Une pensée sur “News Of The World, Green & Picture Disc

Commentaires fermés.