Comment bien écouter A Night At The Opera ? Act 2

...Comment bien écouter A Night At The Opera ?

Article de Olivier Ruth publié le 21 avril 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub.

Nous avions évoqué la semaine dernière la possibilité d’écouter « A Night At The Opera » sur certains pressages vinyl et CDs classiques, à la recherche de la meilleure qualité d’écoute possible.
Nous n’avons pas été les seuls à se poser cette question. Une société appelée MOBILE FIDELITY SOUND LAB avait développé un format de fabrication original, apportant un soin spécifique à la masterisation, évitant le maximum de détérioration du son, ou d’artifices sonores, et donc la plus grande fidélité possible par rapport à l’original créé par le groupe en studio. Une version vinyl existe, apportant un support de qualité améliorée, avec un accent sur la réduction des bruits de fond et une meilleure définition des sillons. Mais il est très intéressant aussi de se pencher sur les procédés CD de cette société, le format « Ultradisc II ». Non seulement le procédé de masterisation se veut supérieur, mais le format lui-même se veut de qualité, avec un plaquage or 24 carats !
Une société concurrente, DCC COMPACT CLASSICS INC, créée en 1986 et fermée en 2001, et dont l’ingénieur Steve Hoffman sera unanimement respecté, poursuivra un chemin similaire et sortira sa propre édition.
Au Japon sera développé le SHMCD (Super High Material CD), mis au point en 2008. Ce format repose sur une nouvelle forme de plastique permettant plus de transparence dans le son, et un gain de volume de 30%. Très populaire au Japon, ce format ne s’est pas imposé ailleurs.
SONY et PHILIPS s’associeront de nouveau en 1994 pour développer un nouveau format, le Super-Audio CD ou SACD, pour améliorer les possibilités d’écoute du CD. Un des avantages du SACD est de pouvoir ajouter la spatialisation multicanale. Au lieu de se contenter de balancer le son sur deux canaux gauche et droite comme une version stéréo classique, ici le son pourra bénéficier d’une répartition sonore sur 5 enceintes. On retrouvera ce son 5.1 sur des formats DVD-audio. Et je vous promets que certains titres en format 5.1 avec un certain niveau de volume vous donnent des frissons… Si ma première expérience du son stéréo avait été le « Whole Lotta Love » de Led Zeppelin, puis « The Prophet’s Song » de Queen, passer ce dernier morceau en 5.1 m’a fait tripper pendant des semaines !
Enfin, dernière innovation en date, créé en 2014 par une société anglaise mais démocratisé au Japon, le format MQA-CD (pour Master Quality Authenticated). Le MQA est un format haute définition, créé pour le streaming et le téléchargement de fichiers audio. Une nouvelle technologie, encore à ses balbutiements, qui doit encore faire ses preuves, mais qui a été approuvée en 2016 par la toute puissante RIAA Recording Industry Association of America. Ce format a été associé au format UHQ CD (Ultra High Quality CD) au Japon, un format CD de très haute qualité donc, pour donner naissance au « Hi-Res CD ». Le catalogue Queen vient à peine d’être commercialisé le mois dernier…
Cet article vous montre bien que la musique peut s’apprécier de bien des façons, et que la recherche de qualité d’écoute supérieure est devenue un marché, ayant sa place dans l’industrie du disque, et sa légitimité auprès d’une tranche d’entre nous, les audiophiles. Et Queen aura su proposer du matériel de qualité pour cette catégorie d’entre nous. Car Queen et Qualité vont bien ensemble !
God Save the Queen !

We talked last week about the possibility to listen to « A Night At The Opera » on some classical vinyl or CD pressings, to search for the best listening experience possible.
We were not the only one to ask ourselves this question. A company called MOBILE FIDELITY SOUND LAB had developed an original way to manufacture albums, bringing some specific care to the masterisation, avoiding as much deterioration in the sound, or sound artifacts, and then the best fidelity possible to the sound created by the artist in studio. A vinyl version exists, bringing a better medium, the vinyl disc itself, with some efforts on the reduction of background noise, and a better definition of the groove. But it is also very interesting to consider the CD versions of the company too, the « Ultradisc II » format. Not only the mastering process is superior, but once again, the medium itself brings more quality, with a 24-karat gold plating !
A competitor, the company DCC COMPACT CLASSICS INCS, created in 1986 and closed in 2001, and whose engineer Steve Hoffman, has been respected by all his peers, has followed a similar path, releasing its own edition.
In Japan has been developped the SHMCD format (Super High Material CD), created in 2008. It’s based on a new form of plastic allowing for more transparency in the sound, and a gain of volume by 30%. Very popular in Japan, this format won’t succeed elsewhere.
SONY and PHILIPS associated again in 1994 to develop a new format, Super-Audio CD or SA-CD, to improve the listening experience. One of the advantages of the SACD is to be able to add multi-channel spatialization. Instead of just bouncing the sound on two channels (left and right) as on standard stereo, here the sound can be split on 5 speakers. This 5.1 sound will also be found on DVD-audio format. And I promise you that some tracks on 5.1 system with some volume can make you shiver… If my first experience of the stereo sound had been Led Zeppelin’s « Whole Lotta Love » and Queen’s’ « The Prophet’s Song », this Queen track on 5.1 got me tripping for some weeks !
The latest creation to date, created in 2014 by an English company but democratised in Japan, has been the MQA-CD (Master Quality Authenticated). The MQA is a high definition codec, created for streaming and download of audio files. A new technology, still in its beginnings, that still has to prove its quality, but that was approved in 2016 by the RIAA Recording Industry Association of America. This codec has been associated to the UHQ CD format (Ultra High Quality CD) in Japan, a CD format bringing ultra high quality as it says, to give birth to the « Hi-Res CD ». The Queen catalogue has just been released last month…
These lines demonstrate that the music can be enjoyed in many ways, and that the quest for a superior listening experience became a market, having its place in the record industry, and its legitimacy among some of us, the audiophiles. And Queen has been able to offer some quality material for that part of listeners. Because Queen and Quality go on well together !
God Save the Queen !

© Article d’Olivier Ruth, publié le 21 Avril 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub

© Article by Olivier Ruth published on April 21st on the Facebook group Queen France Fanclub