Cartouches 8 pistes

Cartouches 8 pistes

Article de Olivier Ruth publié le 16 juin 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub.

Une nouvelle galette, et un nouveau format atypique : la cartouche 8-pistes. Kezako ?
Il s’agit d’un bloc plastique comprenant une bande magnétique placée sur un rouleau, qui se déroule sur une tête de lecture, et revient se placer sur le rouleau. C’est le principe de la cassette, mais avec un seul rouleau. Le format date de la fin des années 50. Il était initialement utilisé par les radios pour diffuser des jingles, ou des annonces commerciales. Initialement enregistrée sur une ou 2 pistes, mono ou stéréo, ce format évoluera ensuite à 4 puis à 8 pistes. C’est en 1964 qu’arrive le format 8-pistes commercial, en Amérique du Nord uniquement. Mal connu chez nous, ce format était très populaire jusqu’au début des années 80, et notamment en format embarqué, dans un autoradio. Le format cassette traditionnel, plus compact, le remplacera par la suite. Le format commercial de 1964 a été développé conjointement par LEAR JEAT CORPORATION, AMPEX, FORD, GENERAL MOTORS, et RCA VICTORS RECORDS.
Pourquoi 8 pistes ? En réalité, lorsque nous écoutons de la musique, nous écoutons un mix réparti sur 2 pistes, gauche et droite, pour la stéréo. Une cassette audio classique contient 4 pistes, 2 pour la face A (gauche et droite) dans un sens, et 2 pour la Face B dans l’autre sens. La tête de lecture se déplace pour lire uniquement les 2 pistes de la Face A ou de la Face B. Le Format 8-pistes qui nous intéresse contient donc 8 pistes, pour 4 programmes (multipliées par 2 pour la stéréo). Chaque programme regroupe quelques chansons (souvent de une à trois chansons), un bouton sur le lecteur permet de passer d’un programme à l’autre. On ne pouvait donc pas assez d’une chanson à l’autre mais uniquement d’un programme à l’autre, la tête de lecture se déplacer pour lire les 2 pistes concernées. L’inconvénient de ce format est qu’il ne pouvait être rembobiné. Il fallait aller au bout pour pouvoir reprendre la lecture du début… Quelques lecteurs ont donc proposé l’avance rapide.
Le Format sera un succès commercial aux Etats-Unis et au Canada principalement. Les constructeurs automobiles ont développé des autoradios spécifiques dans leur véhicule. Les premiers autoradios acceptant des cartouches 8-pistes apparurent en option sur trois modèles FORD en septembre 1965. Le format s’épuisera à la fin des années 70 à l’arrivée de la cassette compacte que nous connaissons mieux en Europe. Les cartouches 8-pistes disparaîtront des rayons aux Etats-Unis en 1982 (seuls COLUMBIA HOUSE et RCA feront de la Résistance jusqu’à 1988, le dernier album pouvant être le Greatest Hits de Fleetwood Mac en novembre 1988. Quelques sorties spéciales ou artistes indépendants peuvent encore utiliser ce Format à l’occasion, comme « The Latest » de Cheap Trick en 2009. Kurt Cubain avait envisagé de sortir l’album « In Utero » de Nirvana sous ce format. Outre l’Amérique du Nord, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, l’Allemagne de l’Ouest et l’Italie ont pu utiliser ce format, ainsi que certains pays d’Amérique Latine possiblement.

Dans la discographie de Queen, on trouve tous les albums studio, dans ce format, jusqu’à the Works en 1984, ainsi que le Live Killers, et le Greatest Hits.
Encore de jolies pièces à ajouter à nos collections !

A new article, for yet another strange format : the 8-track cartridge. Watizit ?
It is a plastic cartridge, containing a magnetic tape, placed on a reel, that passes onto a read head, and comes back on the reel. It is the principle of the cassette, but with only one reel. The format dates back from the 50’s. It was initially used by the radios, to broadcast jingles or commercial ads. Initially recorded onto one or two tracks, mono or stereo, this format will evolve to 4 and then 8 tracks. It’s in 1964 that the format will appear, in Northern America only. Rather unknown here, this format was very popular until the start of the eighties, and especially in an « embedded format », in the car radio. The compact cassette format will replace it afterwards. The commercial format had been introduced in 1964 and developped by LEAR JEAT CORPORATION, AMPEX, FORD, GENERAL MOTORS, and RCA VICTORS RECORDS.
Why 8-track ? In fact, when you listen to music, you listen to a mix split onto two tracks, left and right, for stereo. A standard cassette is a magnetic tape that contains 4 tracks, two for the A-side (left and right) one way, and two others for the B-side the other way. The read head moves to only read the two tracks that are necessary depending if you read the A-side of the B-side. The 8-track format that we are talking about here contains 8 tracks, for 4 programmes (in stero, so mutliplied by 2). Each programme groups some songs, usually from one to three songs), and a button on the player allows switching from one programme to another. You could not skip from one SONG to another, just from one PROGRAMME to another, the read head moving to read the two tracks requested. The inconvenient for this format was that you could not rewind the tape. You had to listen it till the end to start reading again… Some players offered the fast forward button.
The format was a commercial success in the United States and in Canada, mainly. The car manufacturers developed specific car radios in their cars. The first car radios using 8-track cartridges appeared in September 1965 as an option on three Ford models. The format will start being less fashionable at the end of the seventies with the coming of the compact cassette, that we know better in Europe. The 8-tracks cartridges will disappear from the shelves in 1982 (only COLUMBIA HOUSE and RCA will resist up to 1988, the last major album being released on this format should be Mac Fleetwood’s « Greatest Hits » ). Some special releases or independent artists could use this format from time to time, like « The Latest » by Cheap Trick in 2009. Kurt Cobain planned to release the album « In Utero » in this format. Besides Northern America, United Kingdom, Australia, New Zealand, Japan, West Germany and Italy have used this format, as well as some Latin America countries possibly.
In the Queen discography, we can find all the studio albums in this format, up to The Works, as well as the Live Killers and the Greatest Hits.
Some more fantastic pieces to add to our collections !

© Article d’Olivier Ruth, publié le 16 juin 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub

© Article by Olivier Ruth published on june 16th on the Facebook group Queen France Fanclub