Bohemian Rhapsody, les pochettes.

Article de Olivier Ruth publié le 28 avril 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub.

Pour cette dernière évocation de l’album « A Night At The Opera », oublions le côté technique pour revenir à l’esthétique.
Quelques éditions de l’album méritent d’être en avant. Comme d’autres albums, il est arrivé dans certains pays que la pochette retenue soit différente de la pochette traditionnelle. Une aubaine pour les collectionneurs.

Evoquons dans un premier temps l’édition retenue en Israël. On y retrouve le logo créé par Freddie, mais au milieu de quatre images des membres du groupe en situation « live ». Ces images étaient utilisées dans l’édition anglaise, sur l’insert interne contenant le vinyl lui-même. L’édition Israël valorisera ces images en les portant sur la pochette elle-même.
Au Venezuela, on retrouve cette imagerie « live ». La face avant de la pochette offre une vue du groupe les pieds dans la fumée sur scène, tandis que l’arrière reprend les quatre images des membres utilisées sur la pochette israélienne et l’insert anglais.
En Uruguay, on retrouve une pochette ultra simple. Blanche, avec le nom du groupe et le titre de l’album, gardant la police classieuse retenue. Mais aucune image. C’est simple, efficace ; un petit rappel à l’album blanc des Beatles ?
Passons en Asie. Les éditions taïwanaises et coréennes sont diverses et variées ; mais j’ai choisi de retenir la version malaisienne, vraiment haute en couleurs. Comparativement à la version épurée uruguayenne, ici on se retrouve dans une version bien plus encombrée et presque « bordélique ».
Au Japon, la version promo sortie en 1975 était très intéressante. Le vinyl était proposé dans une grande enveloppe, reprenant à l’avant une photo du groupe, avec un rappel de la pochette habituelle de l’album. À l’arrière de cette enveloppe, on retrouve une présentation des autres albums du groupe et de quelques singles. Cette version sous enveloppe était tellement jolie que l’idée a été reprise en 2005, pour la sortie anniversaire des 30 ans de l’album, au Royaume-Uni et au Japon.
Enfin, cocorico, gardons pour la fin la version française colorée de l’album. Oui, la France a bénéficié d’un vinyl blanc somptueux, disponible en version classique comme en version promo. Cette version classique n’a pas été déclinée dans d’autres pays et est donc une exclusivité pour la France.
Voici qui referme le volet « A Night At The Opera ». Bonne chasse !!!

For the last part of this series dedicated to « A Night At The Opera », let’s forget the technical matters and come back to aesthetics.
Some releases deserve to be highlighted. As for several other albums, it happened that, in some countries, the sleeve used for the vinyl was different from the usual sleeve. A must for collectors !
Let’s talk first about the release from Israël. We can find the logo created by Freddie, but in the middle of four pictures of the members, in « live » situation, on stage. These pictures had been used in the English release but on the inner insert itself. The release from Israel will highlight these pictures by putting them on the sleeve itself.
In Venezuela, we can find this « live » aspect again. The front of the sleeve displays a puicture of the band, feet in the smoke, on stage, while the back of the sleeve uses the four pictures as seen on the release from Israel and in the British inner insert.
In Uruguay, the sleeve is ultra simple. White, with the name of the band and the album title, using the classy font. But no picture. Simple, efficient ; a nod to the Beatles’ White Album ?
Let’s go in Asia. There are various and diverse editions in Taiwan and Korea ; but I chose to talk about the Malaysian edition, really colorful. Compared to the Uruguayan release, this edition is almost « messy ».
In Japan, the promo version released in 1975 was very interesting. The vinyl was offered in a big envelope, using on the front a picture of the band, with a reminder of the usual sleeve of the album. And on the back, we can find some pictures of the other albums as well as some singles. This version with envelope was so pretty that the idea has been recycled in 2005, for the 30th anniversary re-release in United Kingdom and Japan.
Finally, cock-a-doodle-doo, let’s keep for the end the colored edition from France. Yes, France benefited from a somptuous white album, available in classical release as well as in a promo ediion. This colored version has not been offered in other countries and then remained an exclusive edition for France.
This closes the « A Night At The Opera » chapter. Good hunt !!!!

© Article d’Olivier Ruth, publié le 28 Avril 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub

© Article by Olivier Ruth published on April 28th on the Facebook group Queen France Fanclub