Bohemian Rhapsody – Blu Vinyl

Bohemian Rhapsody - 45 tours vinyle bleu

Article de Olivier Ruth publié le 12 mai 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub.

On ne peut en finir ainsi avec Bohemian Rhapsody. La semaine dernière, nous évoquions les éditions françaises du single, en indiquant qu’une des éditions comptait parmi l’un des disques français du groupe les plus recherchés… Une certaine exclusivité, d’accord. Mais il y a mieux encore. Le disque bleu de Bohemian Rhapdody.
Remontons le temps un instant. 1975, Bohemian Rhapsody est publié, et l’histoire fit le reste, transformant les succès précédents de « Seven Seas Of Rhye », « Killer Queen » et « Now I’m Here ». Le titre remportera de nombreuses récompenses, y compris un Ivor Novello Award. Le single restera neuf semaines de suite à la tête des charts britanniques, et sera le premier disque de platine du groupe.
Le 18 octobre 1977, deux ans après sa sortie, Bohemian Rhapsody permettra au groupe de remporter une récompense de tout premier ordre. Le single sera célébré par la British Phonographic Industry (représentant l’industrie musicale britannique), lors d’une cérémonie des Britannia Awards, comme le meilleur single pop des 25 dernières années (conjointement avec le « A Whiter Shade Of Pale » de Procol Harum, sorti en 1967).
Au début de l’année 1978, la compagnie de disque, EMI, reçut le prix du Queen’s Award To Industry for Export Achievement », un prix national récompensant les performances à l’export d’EMI. Et Queen était l’une des armes d’EMI, qui vendit énormément sur les licences à l’étranger, dans des pays où EMI n’avait encore jamais sorti de disques !
Cela valait bien une commémoration. Et Bohemian Rhapsody restait le meilleur symbole. EMI décida de presser 200 exemplaires du single sur un superbe disque violet, et dans une pochette marron et doré. Le projet mobilisa toute la société EMI, et pas uniquement la division export comme initialement prévu. Le disque sera pressé en 200 exemplaires uniquement. Sauf qu’au retour de l’usine, le disque n’était pas violet, mais bleu ! Une erreur, mais qu’il n’était plus judicieux de réparer à ce stade. Après 3 jours de travail, le disque fut donc prêt… mais bleu. Des étiquettes luxueuses furent préparées, et les disques furent numérotés à la main, sur l’étiquette de la face A et à l’arrière de la pochette.
La récompense fut présentée à la division internationale d’EMI le 26 juillet 1978, lors d’un dîner de trois heures dans la Cotswold Suite du London’s Selfridge Hotel. Les cadres d’EMI étaient présents, mais ni la reine ni le groupe ne firent le déplacement (anniversaire des 29 ans de Roger Taylor à Montreux oblige).
Certaines copies furent encadrées et réservées aux membres du groupe, et aux grands chefs d’EMI. D’autres ont été distribuées aux salariés d’EMI ayant participé à sa réalisation, tandis que d’autres copies ont été insérées dans des enveloppes « EMI INTERNATIONAL DIVISION », avec une carte, pour servir de kits pour la presse. Le reste fut distribué aux participants du repas, avec une paire de flûtes à champagne, et une écharpe siglée EMI, portant le logo « E » pour Export.
Ce set luxueux reste aujourd’hui l’un des sommets pour les collectionneurs. Inutile de vous le préciser, préparez un gros chèque si vous voyez passer ce set (attention aux contrefaçons). Ou, si possible, appelez-moi !
Oh, et pour compléter, sachez qu’il existe quelques copies qui n’ont pas été numérotées… Plus rares, plus de valeur ? A vous de décider !

We can’t stop here with Bohemian Rhapsody. Last week, we were talking about the different French editions of this single, and said that one of those copies was one the most sough after French records in the Queen collection. Something rather exclusive, yes. But there is even better. The blue Bohemian Rhapsody 7’’ !
Let’s go back in time for some minutes. 1975, Bohemian Rhapsody is released, and the rest is history, validating the previous successes of « Seven Seas Of rhye », « Killer Queen » and « Now I’m Here ». The title will get several awards, including an Ivor Novello Award. The single will remain nine consecutive weeks at the top of the British charts, and will be the first platinum record for the band.
On 18th of October 1977, two years after its release, Bohemian Rhapsody brought to the band a highly respected award. The single will be honored by the British Phonographic Industry during a Britanny Awards ceremony (alongside Procol Harum’s 1967 « A Whiter Shade Of Pale »), as the best pop single during the last 25 years.
At the start of 1978, the record company, EMI, received the Queen’s Award To Industry for Export Achievement », a national price that was celebrating EMI’s performance in export sales. And Queen was one of EMI’s weapons, as the company sold a lot with the foreign licenses, even in countries where EMI had never released any record !
This deserved something to commemorate. And Blohemian Rhapsody was the best symbol ! EMI decided to press 200 copies of this single on a super purple record, and in a marron and gold sleeve. The project will keep all the EMI company busy, and not only the export division as initially thought. The record will only be pressed in 200 copies. Except that, back from the factory, the record was not purple, but blue ! A mistake, that was not useful anymore to correct at this point. After 3 days of work, the record was ready… but blue. Some luxuous labels were prepared, and the records were numbered by hand, on the A-side label as well as on the back of the sleeve.
The award was presented to EMI’s international division on 26th of July, 1978, during a three-hour dinner in the Cotswold Suite of London’s Selfridge Hotel. Some managers from EMI attended, but not the Queen nor the band members (they were busy celebrating Roger Taylor’s 29th birthday in Montreux !!).
Some copies were frames and reserved for the band members and EMI’s top executives. Others were distributed to the employees who worked on its making, when some others were inserted into « EMI INTERNATIONAL DIVISION » envelopes with a card, to serve as a press kit. The rest was distributed to the people present at the dinner, along with a pair of champagne glasses, a EMI scarf, with the « E » logo for export.
This luxuous set is still quite of the Holy Grail for collectors. Useless to precise, prepare a big amount of money if you see this set passing by (beware of the counterfeits). Or, if possible, call me !
Oh, and to complete the information, please know that some copies were not numbered… More rare, more value ? Up to you !

© Article d’Olivier Ruth, publié le 12 mai 2019 sur le groupe Facebook Queen France Fanclub

© Article by Olivier Ruth published on may 12th on the Facebook group Queen France Fanclub